Quoi de neuf du côté de la Croisette ?

 

le-logo-du-festival-de-cannes

Cette édition du Festival de Cannes ne fait pas exception aux scandales. Dernière polémique en date, le baiser de l’actrice Leila Hatami, au président du festival de Cannes Gilles Jacob, a été censuré dans son pays. L’attitude de l’actrice iranienne lors de la cérémonie d’ouverture mercredi a été jugée « inappropriée » par le vice-ministre de la Culture Hossein Noushabadi. Leila Hatami est notamment connue pour son rôle dans le film « Une séparation », récompensé par un Ours d’or au Festival de Berlin en 2011 et un Oscar du meilleur film étranger l’année suivante. Rappelons que selon la loi islamique en vigueur dans le pays depuis la révolution islamique iranienne de 1979, une femme ne peut pas avoir de contact physique avec un homme étranger à sa famille.

La fin du règne d’un patriarche du grand écran 

Gilles Jacob, grand monsieur du cinéma, préside pour la dernière fois cet manifestation culturelle. Délégué général de du festival de Cannes de 1978 à 2001, avant d’en être le président, Gilles Jacob, 83 ans, avait convenu que l’édition 2014 serait sa dernière. Sa présidence devait s’achever initialement à l’été 2012, mais avait été renouvelée pour trois ans en 2011. Et c’est Pierre Lescure, ex-patron de Canal + et actuel directeur du Théâtre Marigny, qui prendra sa succession en 2015.

Jean-Luc Godard continue dans la provoc’

Depuis l’annonce de sa sélection en compétition pour son film « Adieu au langage », les spéculations allaient bon train sur la venue éventuelle de Jean-Luc Godard à Cannes. Le célèbre réalisateur suisse n’avait pas fait le déplacement pour son film « Socialisme », son long-métrage précédemment sélectionné en 2010. Mais le suspense est désormais terminé. Dans un entretien de 5 minutes donné à la télévision suisse, ce mauvais garçon du cinéma francophone s’est exprimé sur la question. 

Un bide cuisant

On s’attendait évidemment à ce que le biopic d’Olivier Dahan sur Grace de Monaco n’emporte pas d’emblée tous les suffrages. Déjà vivement critiqué par la famille royale monégasque, les premières critiques du film, très peu vu avant sa projection en ouverture du festival, n’étaient pas vraiment flatteuses. Malheureusement pour Nicole Kidman et Tim Roth, les deux interprètes principaux du long-métrage, la projection a reçu un accueil très froid de la part du public convié. Silence à peu près total, aucun applaudissement, pas la moindre manifestation d’enthousiasme… Le film aurait même été hué.

Bande-annonce du film

Nathan Cahn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s