Portrait d’une bénévole des Restos du coeur

La 29 ème campagne des Restos du coeur s’est ouverte le 25 novembre. Cette association, créée par Coluche, n’existerait pas sans les milliers de bénévoles qui offrent de leur temps aux plus démunis. Rencontre avec Cathy, bénévole aux Restos de Cannes depuis huit ans. 

7744991042_les-restaurants-du-coeurDans la rue on la penserait superficielle cette grande dame blonde habillée en léopard. En réalité Cathy vit pour les autres. C’est une « Soeur Thérèse » comme l’appelle son père. Cette femme de 48 ans n’aime pas parler de son « activité aux Restos », discrète sur son bénévolat elle « fait ça pour les autres et pas pour impressionner. »

Le déclic est venu toute petite. Fille unique, son père était chaudronnier et sa mère secrétaire de direction. Ils travaillaient beaucoup et n’avait d’autre choix que de la faire garder par la voisine qui avait huit enfants, dont une petite trisomique : Bebelle. «Je n’avais pas de frère et soeur, alors j’adorais aller chez eux, et je m’occupais beaucoup de Bebelle. Le déclic est venu de là je pense.» Elle décide de devenir professeur et d’enseigner la langue des signes. Mais l’école est à Paris, et ses parents n’ont pas les moyens de lui payer ses études. Cathy choisit donc une autre voie: infirmière. Elle va exercer ce métier pendant quinze ans. D’abord, dans le Nord aux services des urgences, puis dans le Sud en temps qu’infirmière libérale. Son rêve: partir en Afrique dans une association humanitaire « je voulais partir quand j’étais plus jeune, mais j’ai rencontré mon mari (rires), alors j’attendrais la retraite maintenant. »

« C’est un peu comme mes enfants »

Aujourd’hui Cathy a complètement changé de métier, elle s’occupe d’une propriété appartenant à des Saoudiens. C’est son fils exerçant la même profession qui lui a donné cette idée. Ce nouveau mode de vie lui laisse le temps d’être bénévole aux Restos car en hiver les propriétaires ne sont pas là. Dans l’association, elle s’occupe tout particulièrement des SDF. « Je leur parle, leur sers des boissons chaudes, et ils repartent avec des conserves {…} Ils ont tous une histoire, il faut les écouter. C’est un peu comme mes enfants. » Ce lapsus révélateur montre le lien qui existe entre eux. « Ma mère dit que j’en fait trop pour eux, elle a peur que ça ma perturbe. »

A Cannes ce sont souvent des SDF de passage, qui pensent que leur vie sera meilleure au soleil. La plupart du temps, ils sont jeunes et viennent chercher du réconfort et du soutien auprès de Cathy. Ces « protégés », comme elle aime les appeler, la considèrent comme une femme patiente et diplomate « de toute façon c’est à nous d’être gentil » confie Kévin, 32 ans SDF depuis deux ans à Cannes. Depuis quelques années, toutes les catégories sociales viennent aux Restos : des mères seules avec des enfants en bas âge, des personnes âgées et même des travailleurs. A l’approche des fêtes de fin d’année, l’atmosphère devient plus lourde « j’ai toujours une pensée pour eux. J’en prendrais bien un chez moi, mais je saurais pas lequel choisir… » 

« Ne pas se focaliser sur sa petite personne »

Cathy s’investit beaucoup dans l’association, ses collègues disent « qu’elle ne s’arrête jamais. » Tout le monde aux Restos met un point d’honneur à se retrouver en dehors « pour changer d’air. » De nombreux repas ou sorties sont organisés entre bénévoles, l’ambiance y est très conviviale. Contrairement aux idées reçues, la plupart des volontaires ne portent pas un mauvais regard sur les personnes qui ne s’engagent pas pour une cause: « Chacun fait comme il veut, chacun pense ce qu’il veut » déclare Cathy. Cette « soeur Thérèse » ne se voit pas comme une personne exceptionnelle, cette qualification l’embarrasse « ça veut dire quoi être exceptionnelle ? »

Cathy ne souhaite pas arrêter son activité, elle veut toujours faire plus pour ceux qui n’ont rien. Pour elle, le plus important dans la vie c’est « de ne pas se focaliser sur sa petite personne. » Elle espère donner ce goût de la solidarité à sa petite fille Stella, âgée de deux ans.

Manon Hombourger.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s