Pixar se dévoile au Musée de l’Art Ludique

TM & © 1986 - 2012 Pixar. All Rights Reserved

TM & © 1986 – 2012 Pixar. All Rights Reserved

« Art Ludique », c’est le nom du musée qui vient tout juste d’ouvrir ses portes quai d’Austerlitz, dans le 13e arrondissement de Paris.  Le premier de ce genre au monde, puisqu’il est entièrement consacré à ce que l’on pourrait qualifier d’entertainment (que l’on pourrait traduire par divertissement). La première exposition du musée porte sur le studio d’animation américain Pixar. Bluffant !

Pour sa première exposition, (le musée n’est ouvert que depuis le 16 novembre), Art Ludique dévoile « Pixar, 25 ans d’animation ». Une immersion dans l’envers du décor des Toy Story, 1001 pates, Le Monde de Nemo et autres Cars ou Ratatouille tous produits par le studio Pixar, géant américain de l’animation.

L’envers du décor

À l’intérieur du musée, croquis, peintures, collages ou encore sculptures, toutes les étapes de la création d’un film d’animation qui ne sont généralement jamais vu par les spectateurs sont présentées. On y voit, par exemple, les premières esquisses des personnages de Woody ou Buzz l’éclair dans Toy Story. À travers l’exposition, Jean-Jacques Launier, fondateur du musée, explique vouloir faire découvrir le travail des dessinateurs, des sculpteurs, ces « artistes » comme il les nomme, qui travaillent dans l’ombre pour créer les films d’animation et d’une manière plus générale du monde du divertissement.

TM & © 1986 - 2012 Pixar. All Rights Reserved

TM & © 1986 – 2012 Pixar. All Rights Reserved

Recette secrète

Dans l’exposition on apprend aussi quels sont les ingrédients fondamentaux qui font le succès d’un film d’animation. Tout d’abord, les studios planchent sur la création des personnages, ils doivent être attachants et originaux, puis une partie importante du travail sera consacrée au décor des films. Ce que l’on appelle un colorscript est alors créé (un dessin représentant tout l’univers de la série). Une fois ces éléments terminés, des dizaines de milliers d’esquisses composeront le storyboard qu’il faudra alors animer.

Zootrope

Le zootrope est bien l’attraction phare de cette exposition. C’est un jouet optique breveté en 1867 aux Etats-Unis qui crée l’illusion d’animation par un jeu de lumière et de rotation. En clair, plusieurs figurines sont disposées sur une table ronde qui tourne à la vitesse d’une rotation par seconde, jusque-là, tout va bien. Mais lorsque les lumières stroboscopes sont allumées, la magie se produit. Voyez plutôt.

Interview de Jean-Jacques Launier, co-fondateur du musée :

Pierre Herbulot

Infos pratiques :
Art ludique
Tarifs : adultes (14 €), réduit (11€), – de 13 ans (8,5€)
Horaires : Lundi au vendredi : de 11h à 19h, samedi et dimanche : de 10h à 20h
Lieu : 34, quai d’Austerlitz, 75 013 Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s