Des cartouches de cigarettes étrangères en masse en France

A partir du 1er janvier 2014, il devrait être possible de rapporter davantage de cigarettes achetées à l’étranger. Une avancée, ou un recul, ça dépend du point de vue de chacun. A qui profite cette ouverture ?

malboro

Les Français pourront bientôt se rendre aux frontières pour acheter des cigarettes moins cher qu’en France.

Dans un mois, chaque passager d’un véhicule devrait être autorisé à ramener dix cartouches. Alors si vous êtes cinq en voitures, ça représente un maximum de cinquante cartouches. Soit cinq cents paquets de cigarettes par voiture. Rien que ça ! L’autorisation du transport des cigares, passera elle, de cinquante à mille par voiture.

Sacrée économie pour nuire à sa santé 

D’abord, à titre comparatif, le paquet de cigarettes en France  coûte en moyenne 6,80€. En Espagne celui de la marque rouge coûte 4,65€. Le fumeur économise donc 2.15€. Et on peut trouver encore moins cher. Une cartouche en France vaut plus de 60 euros, en Belgique, elle coûte 56€. On comprend alors la volonté des fumeurs de traverser les frontières pour satisfaire leur envie et leur bourse. Ce flux représente tout de même 1/5 ème du marché français du tabac.

Ouvrir les frontières au tabac pour réduire le protectionnisme de la France 

« Je ne comprends plus… On nous surtaxe les cigarettes en France mais on nous autorise à s’en procurer des centaines à l’étranger... » Vous me diriez. Hé oui, si la France revoit seulement maintenant ses tarifications aux frontières, c’est parce qu’en mars dernier, la Cour européenne de justice l’avait condamné à revoir ses quotas. Elle jugeait que la France était trop protectionniste sur son marché du tabac. Et les chiffres des pays frontaliers en matière de tabac le confirment. Alors le changement imposé a été adopté le 27 novembre en commission des finances et doit être voté ce jeudi en séance.

Mauvais timing, mauvaises conséquences


Depuis 2004, 8500 buralistes français ont mis la clé sous la porte. Cette mesure intervient alors que le gouvernement prévoit une hausse du prix de la cigarette, elle sera de 20 à 40 centimes au 1er janvier.  Il faut le dire, le marché de cigarettes se portent mal en France. Et cette taxe n’arrange rien. L’État empochait près de 3 millions d’euros par an grâce à cela. Mais avec cette ouverture, se chiffre pourrait être divisé par deux dans un an. Sachez qu’il y a un eu recul de 2,6% dans cette industrie par rapport à 2012. Et les ventes des buralistes ne cessent de chuter (de 9% de janvier à septembre).

La hausse des paquets qui arrive, la troisième en moins d’un an, semble complètement incohérente. Et ne fait qu’accroître les ventes sous le manteau, via Internet, contre-façon et traversée de frontières. Je ne vous parle même pas du marché de la cigarette électronique qui fait plonger à mesure croissante l’industrie du tabac. Mais est-ce un mal ?…..

En tout cas, vous vous demandiez à qui profite cette ouverture, hé bien certainement pas aux buralistes. Ils mettent les clés sous la porte un à un. Depuis 2004 ils sont 8500 à avoir abandonnés. Sachez pour finir qu’au moins une cigarette sur cinq fumée en France ne provient pas du réseau officiel, selon plusieurs études convergentes.

Je vous rappelle que fumer nuit à la santé et à celle de votre entourage. Pour arrêter de fumer, faites vous aider par des professionnels en composant gratuitement le 0825 309 310.

Diénéba DEMBELE.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s