Qui qui qui sont les Furby ?

Montage Furby

Gizmo + Tarsius Pumilus = Furby

Sorte de croisement entre Gizmo, un ananas et un hibou, la peluche interactive de Hasbro est de retour dans les magasins de jouets. Mais pourquoi les Furbys attirent autant l’attention ?

Né en 1998 sous l’impulsion de la société américaine Tiger Electronics, vous vous souvenez certainement de cette peluche, adorable de prime abord, puis vite comparable à un Gremlins quand elle réagit au moindre de vos mouvements, cligne de l’oeil, et fait les yeux rouges.  » A mind of its mine «  peut-on retrouver sur l’emballage du hibou mal léché, en d’autres mots, le Furby serait un animal de compagnie interactif munie de sa propre personnalité, et susceptible d’évoluer dans le temps. Une sorte de version améliorée du Tamagotchi japonais. Et un peu comme chez les Na’vis de James Cameron sur Pandora,  un Furby possède son propre dialecte : le Furbish.

C’est quoi le Furbish ?

C’est un peu comme le gloubiboulga, on n’y comprend pas grand chose. Dérivé du mot Furby (Fur signigiant fourrure), auquel on a accolé le suffixe « ish » de « English », un dictionnaire en ligne furbish a spécialement été conçu pour dialoguer avec la bête. Et c’est bien utile, surtout vu son débit de parole. Enfin bon, E.T. à côté c’est quand même plus limpide. Décryptage.

Furbish

Moitié chinois, moitié langue de tarzan, le site permet également de créer son propre animal (couleur de la fourrure, type d’oeil). Oui car le Furby se multiplie. Initialement de couleur naturel (blanc, beige, marron, noir), il devient au fur et à mesure de sa popularité, tantôt léopard, tantôt arc-en-ciel, et même psychédélique. Délire.

Pourquoi revient-il en force ?

Commercialisé de 1998 à 2001 par la société Tiger Electronics, la compagnie de jouets américaine Hasbro rachète son portefeuille et la gamme de jouets qui va avec la même année : « L’achat de la société Tiger Electronics Inc., spécialisée dans les jeux électroniques portables et les animaux virtuels, permet à Hasbro de compléter ses gammes et d’assurer le lancement de la peluche interactive Furby, véritable phénomène de mode international. «  peut-on lire dans l’historique de la société. Aujourd’hui Hasbro c’est : Monsieur Patate, Petshop, les toupies Beyblade… et Furby.

Recommercialisé en septembre 2012 aux Etats-Unis, et en mars 2013 dans l’Hexagone, Furby change de look. Fini la houppette et les oreilles poilues, la peluche animée se durcit, tant du côté de sa plastique que de son caractère (et de son prix, 70€). Furby possède des yeux virtuels LCD, des oreilles sensitives, et des fonctions moins primaires (manger, dormir, parler) que sa version précédente. Du simple compagnon de jeu des années 90, Furby a évolué en véritable robot 2.0, capable de s’animer au son d’une musique ou encore de réagir aux chatouilles. Grâce à une application mobile compatible avec Iphone, Ipad, Ipod et Android, le possesseur du jouet pourra même lui donner à manger et interagir avec lui. Attention tout de même à ne pas le nourrir après minuit, l’asperger d’eau ou l’exposer au soleil. On vous aura prévenu.

Marie Ponchel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s