Maroc : le baiser de la honte

Ce sont les Roméo et Juliette des temps modernes. Début octobre, deux ados amoureux, de 14 et 15 ans, s’embrassent. Un moment de tendresse immortalisé par un de leusr amis et publié sur Facebook. Dans notre culture occidentale, rien de choquant, c’est même plutôt attendrissant. Mais au Maroc c’est interdit, et même sévèrement réprimandé. Les deux ados, mais aussi leur copain photographe ont finit en prison pour mineurs, pour trois jours. Faut-il encore en 2013 demander aux autorités de retrouver un certain sens de la mesure ? Le « crime » ne méritait pas tant.

Bien sûr, ce n’est pas ma culture, et je respecte les traditions de chaque pays. Il n’empêche. Le monde actuel est secoué par de nombreuses crises humanitaires. En Syrie, des ados se sont fait gazés. En Méditerranée, certains sont morts sur des radeaux de fortune en essayant de rejoindre l’île de Lampedusa. Ces deux marocains tentaient juste le bonheur. C’est plutôt un bel exemple d’épanouissement de ces jeunes. Ça devient rare, hélas, comme image.

Le changement ?

Cet interdit d’embrassade en public, n’est pas récent au Maroc. Mais les mentalités tentent de changer. Samedi dernier, à Rabat, la capitale, plusieurs dizaines de couples se sont réunis devant le parlement. Tous ensemble ils ont commencé à s’embrasser à pleine bouche, et aux yeux de tous. Non, pas de quoi faire trembler le pouvoir. Mais plutôt chouette comme concept non ? Entre une manifestation avec les basses plein tube, les fumigènes qui nous font pleurer, les slogans qui nous font perdre notre voix et quelques embrassades passionnées, mon choix est fait.

C’est surtout un geste fort et très contestataire dans ce pays de traditions. De fait, ce sacrilège leur a valu une punition aussi. Des contre-manifestants les ont bousculés, les ont attaqués avec des chaises empruntées au café d’en face. Un bisou pouvant entraîner autre chose, comprenez quelques relations plus charnelles, il est encore plus que condamné dans les pays islamiques.

Les deux jeunes, quant à eux, attendent leur procès pour « atteinte à la pudeur » le 22 novembre. Je vous laisse juge pour ce qui est du degré d’exhibitionnisme….

Jeanne Daudet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s