Le petit boulot idéal !

Hôtesse d'accueil.

Études, chômage, travail sous-rémunéré… Les fins de mois sont difficiles ? Pas de panique, la rédaction a testé pour vous plusieurs petits boulots pour mettre du beurre dans vos épinards. Mais attention, ici, tous les profils ne sont pas compatibles. Focus sur 5 jobs, adaptés ou non, à votre personnalité…

Des pâtes nature, des pâtes à la bolognaise, des pâtes au jambon… Ça suffit ! Il est grand temps de remplir votre frigo. Exit les premiers prix, place au fat pot de Nutella et au Tarama. Étudiant ou en début de carrière, tout le monde s’accordera pour dire que la fin du mois est toujours un passage assez délicat. Surtout en cette période de crise ! Loyer à payer, prêt à rembourser, études à financer… Nombreuses sont les raisons qui vous pousseront à trouver un petit boulot pour la nouvelle année. Quelle bonne résolution ! Encore faut-il trouver un job qui vous correspond…

You can cry.

You can cry.

Babysitting

La base de la base. Tout le monde y est passé ! Rappelez vous, vous aviez 15 ans, zéro euro et des besoins indispensables à assouvir (Playstation, jean Jennyfer, poisson rouge et autres futilités de ce genre). Quand des parents désespérés décidaient, enfin, de vous confier leur marmaille, vous pouviez alors vous faire entre 100 et 250 euros par mois. Et c’est encore valable aujourd’hui ! Avis aux parisiens, la demande est forte. Et la rémunération suit… Environ 10 euros de l’heure ! « C’est un bon moyen pour gagner de l’argent facilement, et en même temps on apprend à être responsable », atteste Marion, 20 ans, étudiante en journalisme.

Aller chercher les enfants à la sortie de l’école, les garder le samedi soir ou occuper leurs vacances scolaires… Les possibilités sont nombreuses. Les horaires peuvent donc s’adapter aussi bien à l’emploi du temps d’un étudiant qu’à celui d’un employé à temps plein. « Je finis souvent à 18h, je passe donc directement chercher les enfants à l’école et je m’en occupe jusqu’au retour des parents. Ça m’arrange bien car il y a peu de boulots aux horaires si flexibles », confirme Ninon Tréhin, 18 ans, apprentie en pâtisserie. Conseil majeur, même si les gosses c’est mignon, évitez le contact avec les cheveux de ces chères progénitures. Lieu de prédilection de nos amis les poux !

Les enfants sont adorables. #courage

Les enfants sont adorables. #courage

Street marketing

Avis aux addicts de la malbouffe, ce job est fait pour vous. Il vous permettra de vaincre votre léger surpoids et renforcera vos défenses immunitaires ! Le concept : démarcher à la sortie du métro et se faire recaler par 183 personnes. Pour les campagnards, cela consiste à distribuer des tracts dans les boites aux lettres des alentours. Dans le froid le plus souvent… Mais là encore, il y a des avantages. Non négligeable, la perte de poids ! Et oui ! « Je faisais un à deux villages par jour, et franchement à la fin de la journée, j’avais les cuisses en feu », atteste Allison, 23 ans, étudiante en communication.

Certains particuliers vous embauchent pour la journée, d’autres pour le mois. Une simple recherche sur internet vous proposera une dizaine d’employeurs différents. Et ici, la rémunération est intéressante comme nous le confirme Allison : « J’ai gagné 1350 euros en trois semaines pour démarcher dans les villes du 78 ». La plupart du temps, personne ne vous embête ! Si ce n’est le papy qui vous court après pour vous rendre vos prospectus : « Vous êtes aveugle, vous n’avez pas vu l’autocollant Stop pub sur ma boite aux lettres ? ». En même temps, qui pourrait lui en vouloir, rien de mieux que la retraite pour faire chier les gens !

Le froid vous renforcera.

Le froid vous renforcera.

Vente

Dans le milieu de la vente, les enseignes sont nombreuses à rechercher de nouvelles recrues. Sur internet ou sur la façade des magasins, les offres ne manquent pas ! Seul petit bémol, il y a peu de magasins prêts à embaucher un débutant. Mais, comme à la rédaction, on est plutôt sympa, on va vous donner une bonne astuce : munissez-vous de quelques CV et allez directement les déposer dans les magasins. Et ce, pendant les vacances ! Il y a souvent des absents, et vous serez le premier appelé pour un remplacement d’urgence. Si vous vous en sortez bien, le responsable de vente n’hésitera pas à vous recontacter. « Je n’y connaissais rien et j’ai remplacé une vendeuse pendant trois jours à Noël. Depuis, ils m’appellent chaque samedi pour savoir si je suis dispo ! », confirme Céline, 19 ans, vendeuse à Sud Express.

Pour ce job, patience et imagination sont de rigueur ! Patience pour faire face aux morues qui viendront vous agresser parce que leur tee-shirt a rétréci, et imagination, pour apprendre à flatter les clients et donc vendre le produit. Si une femme légèrement enrobée franchit l’entrée, on ne baisse pas les bras ! N’hésitez pas à lui proposer un bon 42. Et pour faire passer le tout, voici la technique ultime : « Ne vous inquiétez pas, cette collection taille 2 fois plus petit, même moi je suis obligée de mettre un 40 » ou encore « Le principal c’est d’être à l’aise, personne ne verra l’étiquette à part vous ». Impec !

Compliments, n'oubliez pas les compliments !

Compliments, n’oubliez pas les compliments !

Serveur/euse

Les pourboires ! C’est sans conteste le principal avantage de ce job. « Le vendredi ou le samedi soir, je peux carrément doubler mon salaire grâce aux pourboires », atteste Christelle, 19 ans, serveuse dans une brasserie parisienne. Pour être serveur ou serveuse, il ne suffit pas de faire le pot de fleur et de sourire aux clients. Quoi que, si vos dents ne sont pas jaunies par le tabac, ça pourrait vous valoir quelques euros en plus ! Pour les filles, optez pour une robe. C’est toujours plus agréable à regarder qu’un jean délavé et un tee shirt trop grand. Et croyez-le ou non, ça se ressent dans la cagnotte finale.

Allez, parlons sérieusement. Ce petit boulot demande de la rigueur et, surtout, une bonne mémoire ! Les commandes s’enchainent et le deuxième service arrive à toute vitesse. Il ne faut pas se laisser déstabiliser. Préparation des tables, réservations, communiquer avec la cuisine, service en salle ou au bar, vous n’aurez pas une seconde pour vous ennuyer. « Mine de rien c’est vachement sportif, on court partout toute la soirée, et à la fin du service on ne pense qu’à s’asseoir », raconte Christelle.

Point positif, la plupart des restaurants comprennent le repas dans votre contrat. Les gourmands pourront ainsi tester toute la carte ! Côté horaires, pas de mystère. Il vous faudra assurer le service du midi et/ou le service du soir. Cela est donc plus adapté aux employés à temps partiels ou aux étudiants. Mais si le concept vous plait, il existe aussi de nombreux lieux qui cherchent des barmans et des serveurs pour assurer la nuit !

Ce n'est pas le meilleur exemple côté qualité de service.

Ce n’est pas le meilleur exemple côté qualité de service.

Intérimaire

Exelteam, Randstad, Pénélope… Les agences d’intérim éclosent à foison depuis quelques années.  Aussi bien à Paris qu’en province ! On ne va pas se mentir, c’est plutôt le bon plan. Vous renseignez vos compétences, et l’agence vous contacte dès qu’une mission semble vous correspondre. Côté horaires, c’est très variable comme nous l’explique Antoine, 22 ans, étudiant en droit et intérimaire à Manpower : « L’avantage c’est que je peux choisir les jours où je travaille et donc mes jours de repos ».

Hôte/hôtesse, serveur, secrétaire, assistant… L’intérim vous permet de toucher à tout, et donc de vous former dans plusieurs domaines. Des expériences, très appréciées sur un CV ! Cela peut aller du contrat de quatre heures à quelques jours comme plusieurs mois. Et qu’on se le dise, ces CDD peuvent parfois déboucher sur des CDI ! La rémunération, elle, dépend du type de mission, mais généralement, c’est plutôt bien payé comme le confirme Antoine : « Je gagne environ 9 à 10 euros de l’heure et à chaque mission je touche des indemnités de fin de contrat ». Outre les nombreux avantages de l’intérim, Antoine nous informe toutefois sur la précarité de l’emploi : « Tu n’es pas sûr de retravailler le lendemain, s’ils ne veulent plus te rappeler c’est fini ».

Les pouces levés ? Vous ne serez jamais si heureux pour un job. #fake

N’exagérons rien, vous ne serez jamais aussi heureux pour un job ! #fake

Babysitteur, démarcheur, vendeur, serveur ou intérimaire, il y forcément un job qui vous correspond. Il suffit d’être motivé et de savoir valoriser votre CV. Alors plus d’excuses pour rester flemmarder dans votre lit king size. Il est grand temps de reprendre les choses en main et de commencer à économiser pour vos prochaines vacances… La plage vous attend ! Bon, et si avec tous ces conseils personne ne vous embauche, il vous reste toujours les bons vieux fast food. Encore faut-il être capable de supporter les odeurs de graillon qui viendront s’incruster dans vos cheveux.

Segolen Blancho.

Publicités

2 réflexions sur “Le petit boulot idéal !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s