Les Restos du Cœur affichent déjà complet !

Les Restos du Cœur entament leur 28ème année depuis le 26 novembre dernier. En 2011, ils ont distribué 115 millions de repas. Depuis sa création par Coluche en 1985, les Restos font face à une demande constante. Problème cette année : le manque de moyen. Une réalité qui angoisse les bénévoles.

Depuis 1985, les Restos du Coeur ont distribué plus d'un milliard de repas

Depuis 1985, les Restos du Coeur ont distribué plus d’un milliard de repas

« Nous ne pourrons pas servir plus de 500 personnes ». Trois semaines que les Restos du Cœur ont lancé leur 28ème campagne d’hiver et déjà l’angoisse du manque. L’angoisse des records et de la demande. Avant même l’ouverture des antennes, le nombre d’inscriptions a augmenté de 5 à 7 % par rapport à novembre 2011. Une sixième année de hausse. Au relais de Chevaleret, dans le 13ème arrondissement de Paris, les bénévoles redoutent l’affluence.

Il est 10 heures ce jour là quand nous les rencontrons au 53 boulevard Auriol. La petite équipe est regroupée dans la cuisine autour d’un café. Au programme : la distribution des tâches. La machine est bien rodée et chacun se met en place. Blagues, éclats de rire… Les bénévoles réchauffent les lieux de leur bonne humeur. Exit les murs gris et le mobilier rudimentaire : ici, on veut de la vie. Derrière eux, une grande affiche de Coluche rappelle pourquoi ils sont là. Les bénévoles s’activent, se motivent entre eux : dans une heure les portes du relais s’ouvrent. Il est 10h30 et déjà la queue s’allonge devant le relais. Personne n’en parle, mais chaque bénévole se souvient du jeudi précédent. « Nous avons manqué de nourriture », admet l’une d’entre eux. « Plus de soupe ni de pain, du coup j’ai fait moi-même de la purée », ajoute-t-elle. Impossible pour cette mère de famille de laisser partir des personnes sans leur offrir un repas. « Je me décompose, ça me rend malade », avoue-t-elle avec un faible sourire.

Les disques et concerts des Enfoirés représentent 15% des revenus des Restos

Les disques et concerts des Enfoirés représentent 15% des revenus des Restos

Des sachets de purée en poudre… Au cas où.

Chevaleret est l’un des trois relais permanent de la Capitale. On y sert des repas 10 mois de l’année. L’effectif : 500 repas par jour. Pas un de plus. Ce chiffre est défini par la direction des Restos qui fournit chaque matin ses 2 040 relais en denrées alimentaires. Problème : cette année, dès septembre l’antenne parisienne a atteint son quota maximum. « Avant, on avait 400 personnes à la fin du mois d’octobre et puis ça montait doucement… Là, dès la rentrée on a accueillit quotidiennement 500 personnes », explique la responsable de l’équipe. Treize ans de service parmi les Restos du Cœur et chaque année, elle assure voir défiler toujours plus de monde. SDF, jeunes immigrés, mère célibataire, sans papiers, étudiants… Les bénévoles peinent à servir tout le monde. « Nous avons toujours des sachets de purée en poudre… Au cas où », admettent-ils.

Le relais de Chevaleret fonctionne avec un principe de carte afin d’éviter l’affluence et les abus. Mille sont inscrites pour assurer ces 500 repas, pour n’en perdre aucun. « Mais certains essayent de faire passer leurs amis en douce, par les portes du fond, parfois on se fait surprendre par des personnes non inscrites sur les listes », se souvient la patronne des lieux.

Le PEAD vient en aide à 4 millions de Français

Les Restos du Cœur fonctionnent grâce aux dons des particuliers. 52% de ces fonds en sont directement issus. Vient ensuite l’argent récolté par les concerts et disques des Enfoirés. Le Plan européen d’aide au plus démunis est quant à lui la 3ème source de revenus de l’association. Environ 23% de ses repas. Reconduit jusqu’à la fin 2013, le maintien du PEAD n’est pas garanti au-delà. La Commission européenne a proposé, le 24 octobre dernier, un nouveau règlement. Ce nouveau dispositif est largement en-dessous de l’enveloppe actuelle – 2,5 milliards d’euros sur sept ans contre 3,5 milliards d’euros actuellement. Sept pays s’opposent même à son maintien total. Le PEAD devait être négocié vendredi 30 novembre à Bruxelles, dans le cadre du budget européen. Les pays membres n’ont pas réussi à se mettre d’accord.

Les discussions sont reportés et ce malgré les nombreux appels du monde associatif européen, dont la Croix Rouge française, des Restos du Cœur et du Secours populaire français. Ce programme permet de distribuer des repas à 18 millions d’Européens, dont 4 millions de Français. Au relais de Chevaleret, les bénévoles ne veulent pas y penser. La responsable du resto tente de relativiser, « le dispositif ne peut pas être supprimé, certainement diminué oui… ». Une possibilité qu’elle redoute. « Et les gens après qu’est-ce qu’on en fait ? Il faut bien qu’ils mangent ! », s’alarme-t-elle impuissante malgré son sourire jovial et son énergie débordante.

Les Enfoirés, un hymne connu de tous

Son équipe s’active, l’affiche de Coluche leur rappelle pourquoi ils sont là – ou encore là. 11 heures, ils se mettent en place. L’une à l’entrée du grillage, une autre composte les cartes, certains servent les repas alors que d’autres enfilent leurs gants pour la plonge. La foule s’engouffre pas à pas dans le relais, abrité dans des algécos. Un sourire, un petit mot… Certains visages sont désormais familiers. Aux Restos du Coeur, on y trouve aussi de la chaleur humaine. A croire que de son affiche, Coluche leur sourit aussi. De leurs côtés, les Enfoirés seront sur scène du 23 au 28 janvier 2013 à Paris-Bercy. « Aujourd’hui, on a plus le droit ni d’avoir faim ni d’avoir froid ». Leur hymne est connu du tous… Hormis à la Commission européenne de Bruxelles.

*La carte des relais du Coeur & les dons c’est par ici

Marion Ferrère.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s