McDo, Quick, KFC, à quand la livraison à domicile ?

Alors que la demande des consommateurs français se fait de plus en plus insistante, ces trois grandes enseignes de fast food ne semblent pas prêtes à exploiter le filon de la livraison à domicile. Coût des installations, problèmes d’hygiène, phases de test avortées, recettes financières décevantes… Gros plan sur les raisons de ce rejet provisoire !

« Pour que McDo, Quick et KFC instaurent un système de livraison », « McDo devrait faire des livraisons à domicile », « Pour que Quick fasse des livraisons à domicile »… Sur Facebook, nombreux sont les groupes et les pages qui réclament cette évolution. A l’heure où Pizza Hut, Sushi Shop ou encore Domino’s Pizza sont les rois dans ce domaine, certains fast food font de la résistance. Et les consommateurs sont en droit de se demander : pourquoi McDonald’s, Quick et KFC* ne se lancent-ils pas dans la livraison à domicile ?

Rendements financiers décevants

Après deux phases de test à Lyon et à Paris, l’enseigne Quick a du se résoudre à abandonner l’idée. « Notre objectif principal était de développer un chiffre d’affaires complémentaire aux ventes en restaurant. Ces deux essais n’ont pas été concluants au regard de nos attentes », explique Valérie Raynal, responsable communication de la principale chaîne de fast food française. Chez McDonald’s, c’est à Tokyo que le test a été réalisé l’an dernier. En France, aucun test n’a été réalisé. « Nous avons préféré des innovations en termes de services telles que GoMcdo, qui permet de commander et de régler en ligne et ainsi éviter les files d’attentes, ou encore les bornes en restaurants pour, là encore, limiter le temps d’attente des clients », explique la responsable communication de McDonald’s France.

Coût des installations et main d’œuvre

Pour réaliser ce projet, il faudrait investir des sommes considérables autant sur le plan matériel que sur le plan humain. Des centaines de scooters, des emplacements supplémentaires, de nouveaux employés… La mise en place d’un tel service demande un réel investissement. Mais rien ne garantit un rendement suffisant pour amortir ces coûts. Un problème auquel Quick a du faire face lors de son test à Lyon en 2009. « Nous voulions évaluer les contraintes opérationnelles, et notamment la définition du périmètre de chalandise », confirme Valérie Raynal. C’est à la Gare de l’Est de Paris qu’a eu lieu l’essai de 2010. Quick livrait dans un rayon de 5 minutes accessible en scooter à partir du restaurant. « Ici nous voulions tester l’intérêt des consommateurs et la rentabilité ».

Pas sûr également que ce nouveau système de livraison, assez polluant, joue en faveur de ces fast food. Surtout lorsqu’on sait les moyens mis en œuvre pour redorer leur image… Chez McDonald’s par exemple, le logo de l’enseigne a troqué son fond rouge pour arborer une couleur verte, symbole d’une nouvelle tendance écolo. Dans certains restaurants, les serviettes et les pailles ne sont plus en libre service. Notons aussi que les sauces sont données en nombre limité pour éviter le gâchis et que 90% des emballages sont en papier ou en carton. Depuis 2009, Quick fabrique ses sacs à emporter en papier Kraft.

Hygiène et conservation

Lors de ses deux essais, Quick s’engageait à livrer les produits dans les 30 minutes suivants la commande. Que ce soit pour McDonald’s, KFC ou Quick, la question est de savoir si les aliments peuvent être réellement conservés lors du trajet en scooter. « Il arrive parfois que les sandwichs soient froids lorsqu’on nous les sert en restaurant, alors je n’ose même pas imaginer dans quel état ils seraient livrés chez nous », s’interroge Claire, cliente chez McDonald’s. « Nous n’avons pas de service de livraison à domicile car cela ne permettrait pas de garantir la qualité maximale de nos produits », confirme Orane Faivre de Condé, la responsable communication de McDonald’s France. Afin de garantir la qualité optimum des frites par exemple, elles ne peuvent être servies qu’après un nombre de minutes limité. « Ces exigences en termes de qualité ne sont pas compatibles avec ce type de service », rajoute Orane Faivre de Condé.

Omniprésence des fast food à Paris

Rien qu’à Paris, on compte 26 restaurants Quick. Il y en a à chaque coin de rue. En France, le nombre d’établissements se porte à 379 dont 8 ouverts cette année. L’enseigne McDo, elle, détient 60 restaurants dans la capitale. On compte parfois plus de 5 McDonald’s dans un seul arrondissement comme c’est le cas dans le 1er. 1228 restaurants ont été recensés fin 2011 en France, dont 40 ont ouvert cette même année. KFC, quant à eux, comptent 143 restaurants en France et visent les 300 établissements d’ici 2017. Quand on sait que les ventes de McDonald’s ont progressées de 7,5% par rapport à 2010, on comprend bien pourquoi les enseignes de fast food ne font pas, de la livraison à domicile, une de leur priorités…

*KFC n’a pour l’instant répondu à nos questions.

Segolen Blancho.

Publicités

5 réflexions sur “McDo, Quick, KFC, à quand la livraison à domicile ?

  1. Pingback: Le petit boulot idéal ! « Info Si Boulot

  2. Pingback: "GoMacdo" : le nouveau service de Mac Donald’s pour fin 2013 | ActuLiftée

  3. Ils connaissent pas guys and sons alors ? c’est des burgers et frites, livrés ! c’est juste pas la même qualité, donc forcément, ça reste chaud, suffit d’y mettre les moyens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s